A la Une

Le manuel Apprendre à Vivre Ensemble a été utilisé avec 5 classes d'étudiants à Athènes

Les enseignants de 5 classes d'étudiants de l'Ecole Elémentaire d'Enseignement Interculturel de  Paleo Faliro, Athènes, Grèce,  ont utilisé deux activités du manuel Apprendre à Vivre Ensemble afin d'organiser des actions pour le 6 mars, Jour d'Action contre l'Harcelement et la violence à l'école et le 21 mars, Jour contre la Discrimination Raciale.

L'Ecole Elémentaire d'Enseignement Interculturel de Paleo Faliro, Athènes, Grèce a utilisé le manuel Apprendre à Vivre Ensemble dans son système depuis trois ans. Le programme a été implémenté dans les heures flexibles. Les heures flexibles dans l'école élémentaire grecque est une période spécifique mise à côté des heures de cours (4hrs/semaine pour le 1er - 2e degrés, 3hrs/semaine pour le 3e-4e et 2hrs/semaine 5e-6e degrès) dans lesquelles des activités de thèmes croisés sont menées. Les professeurs qui souhaitent implémenter un projet, le discutent avec le principal de l'école et son choix dépend de son utilité, importance et intérêt des étudiants engagés.

La diversité  éthnique, cuturelle, linguistique et religieuse des étudiants dans cette école particulière est dans la plupart des cas la source de conflits et d'hostilité entre les groupes. Les étudiants viennent de 30 pays différents représentant 4 continents différents. Pour eux, Apprendre à Vivre Ensemble n'est pas juste un autre projet, mais une nécessité pratique. Ainsi, depuis l'année dernière, des étudiants de 5 degrés ont implémenté le programme pendant leurs deux heures flexibles.

Pendant ce mois, des étudiants spécifiques et leurs enseignants ont utilisé deux des activités du manuel afin d'organiser des actions pour le 6 mars, Jour d'Action contre l'harcélement et la violence à l'école, et pour le 21 mars,Jour contre la Discrimination Raciale.

Premièrement, l'activité "situations injustes" a été utilisée. Des photos représentants une varitété de situation d'harcélement et de violence à l'école  ont accrochées sur le mur et après les participants les ont regardées attentivement, ils se sont assis en cerlcle et ont disucté du thème. On leur a demandé de parler des images qui ont attirées le plus leur attention expliquant pourquoi, décrivant ce qu'ils pensent du scénario et ses sentiments quand ils contemplent et regardent la photo.

Les enseignants ont utilisé les images pour parler des différents types d'harcélement, les conséquences pour les victimes, le profile des harceleurs, mais le focus étaient sur  le role des spectacteurs. Suivant la suggéstion du manuel "de ne pas laisser les étudiants se sentir dépourvu d'aide et de pouvoir", la session a conduit vers une discussion sur comment les étudiants peuvent intervenir quand des situations d'harcélement se produisent , mais aussi de les prévenir de subir ces situations dans leur communauté scolaire. L'étudiant réalise l'importance de changer de comportement de spéctacteur à acteur.

Deuxièmement, l'activité "peinture sur t-shirts" a été utilisée. L'une des différence avec cette activité était de célébrer le Jour contre la Discrimination Raciale  à l'école invitant une école élémentaire grecque du voisinage à participer à l'activité et à l'action. Il apparut que les étudiants n'avaient pas seulement besoin d'Apprendre à Vivre Ensemble dans leur communauté scolaire, mais aussi dans la communauté du pays-hôte. En même temps, les étudiants grecque doivent entrer en contact avec des enfants de pays différents, les connaître et apprendre d'eux dans le but  de combattre les possibles stéréotypes et préjugés qui en plusieurs occasions résulte de l'ignorance. Ainsi, d'autres classes du 5e degré vinrent à l'école et travaillèrent ensemble avec les étudiants pendant deux heures sur le thème. Après une courte vidéo et une discussion comme introduction au thème, les étudiants formèrent un groupe de 21paires  les mélangeant (un Grec avec un étudiant étranger ) et ils travaillèrent sur l'activité. Puisque les étudiants sont plus jeunes que le groupe-cible usuel, 21 images sur le thème convivence (coexistence pacifique) ont été utilisées pour la formation des paires. Les images ont été coupées à la moitié et remises au hasard aux étudiants qui ont dû trouver l'autre moitié. Après cela , les images ont été mises sur le mur pour que tous les étudiants les voient et puissent y trouver des idées pour leur dessin.

Suivant les instructions du manuel, on a demandé aux étudiants de réfléchir sur ce qu'ils veulent mettre sur leur T.shirt comme message pour le Jour et dessinèrent un brouillon d'abord. Quand ils furent satisfait du design, ils le reproduirent sur leur T-shirt.

Comme debriefing, on a demandé aux étudiants de s'asseoir en cercle et une main géante en papier fut dessinée et mise sur le sol au milieu du cercle. Des petits post-it ont été distribués à chacun des étudiants et on leur a demandé d'écrire ou dessiner une chose qu'ils ont apprise de l'activité.

Les deux écoles étaient excitées et heureuses de leur action conjointe et des arrangements faits pour que les étudiants de l'école interculturelle puissent visiter l'école grecque dans plusieurs semaines afin que les étudiants puissent jouer ensemble.